Accusations de plan social déguisé chez Free

Le quotidien Le Parisien a fait part d’un rapport qui remet une nouvelle fois en question les techniques managériales et de gestion de l’opérateur Free. 

 

Un après CashInvestigation ?

En octobre 2017 déjà, la célèbre émission d’Elise Lucet, grande crainte des décideurs et directeurs de communication, avait consacré un reportage entier sur la gestion des ressources humaines de Free, accusant l’entreprise de licenciements abusifs et de dumping social.

Ces derniers jours c’est au tour du Parisien de révéler un rapport émanant d’experts comptables, qui fait ressortir cette informations qui peut sembler étrange du point de vue de la gestion : un licenciement dans un centre d’appel Mobile (Free) touchant près de 60 % de l’effectif.

 

60 % de l’effectif : trop pour être jugé crédible

Sur 315 licenciements, il apparait dans les registres que 266 l’ont été pour faute grave. Du fait de ce ratio anormalement important, l’inspection du travail a été mobilisée. Une enquête est diligentée.

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.