Afrique : Texaf veut investir dans le digital

La société d’investissement Texaf, présente depuis 1925 au Congo et cotée sur Euronext à Bruxelles, veut désormais investir dans les nouvelles technologies en Afrique.

Partenariat avec Partech Africa

En se rapprochant de Partech Africa (fonds de venture capital), Texaf veut devenir un acteur incontournable sur le continent sur ce qu’elle considère comme étant les principaux leviers de croissance (économie numérique et digitale). Si l’entreprise Texaf a historiquement tous ses actifs en République Démocratique du Congo, elle entend, via cette nouvelle opération, s’intégrer dasn un secteur plurinational et évidemment s’impliquer sur d’autres territoire sur le continent.

Une nouvelle vision dans un environnement incertain

Cette décision fait opérer un changement radical de Texaf : d’une part la société élargit son champ de bataille (en ne se contentant plus uniquement de la République Démocratique du Congo), et d’autre part elle investit dans un secteur éloigné de ses intérêts historiques. 

Dans le rapport d’activité de 2017, les propos de PHILIPPE CROONENBERGHS, le Président, et de JEAN-PHILIPPE WATERSCHOOT, le CEO, apparaissait déjà la question de l’incertitude. Si Texaf est en effet fortement présente dans l’immobilier, l’industrie et la finance, les enjeux sectoriels et de politique nationale semblent avoir donné raison à ce nouveau virage.

Auteur de l’article : La rédaction