Le programme de fidélité Carrefour My Club aux Émirats Arabes Unis peut désormais être aussi rattaché au nouveau programme fidélité Share de Majid Al Futtaim. Si l’annonce est discrète, l’ambition est de devenir à partir de septembre un programme de fidélité global de l’univers Majid Al Futtaim.

 

Le programme My Club de Carrefour

My Club de Carrefour est le programme fidélité des enseignes Carrefour aux Émirats Arabes Unis. La carte de fidélité est essentiellement utilisée via l’application dédiée (le compte pouvant être exclusivement généré en ligne à partir des coordonnées personnelles).

Le programme permet de gagner des points à chaque achat, et ce de manière systématique. En effet, chaque dirham dépensé apporté un nombre de point défini.

 

My Share : le complément fidélité de Majid Al Futtaim

Le lancement de l’application My Share, le programme de fidélité plus large des enseignes MAF, reste pour le moins discret. Si l’application est opérationnelle (possibilité de créer son compte, d’activer sa carte fidélité et de demander les points fidélité via un système de scan des reçus d’achat), on dénombre encore quelques « bugs ».

Les exemples sont peu nombreux mais révélateurs d’une phase de test en cours. Le lancement pour septembre a été notamment confirmé par un des employés de Carrefour. Parmi ces bugs, il y a notamment les difficultés à intégrer les points gagnés via My Club dans le programme Share. Entre autres, l’application met un certain temps, voir fait apparaître une mention d’erreur, sur certaines fonctionnalités.

Un programme fidélité pour le retail dans un environnement de plus en plus concurrentiel aux Émirats

Si ce programme a l’avantage d’encourager les achats dans les enseignes Carrefour, en lieu et place des nombreuses autres enseignes arabes et asiatiques présentes à Dubaï notamment, l’avantage fidélité reste limité : il faut cumuler un nombre nombre de points conséquent (et donc de dépenses) pour profiter d’un chèque cadeau.

Et dans la guerre de la vente au détail, vient avec elle l’offensive sur la fidélisation client. Si Carrefour a l’avantage compétitif d’une forte présence assez disparate sur le territoire, d’autres enseignes viennent aussi concurrencer le géant sur ses propres terres.

Mais outre la fidélisation, il y a une forte concurrence sur le prix, et si Dubaï vend avant tout une image de marque de luxe, la vente au détail y a toute sa place, et les armes restent les mêmes partout dans le monde.