La fintech allemande cotée au DAX, Wirecard, se trouve en difficulté depuis que le Financial Times a publié une série d’articles révélant des soupçons de fraudes, de blanchiments et de corruptions (entre autres). Après avoir qualifié les articles du FT de « faux, imprécis et diffamatoires », Wirecard annonce qu’il va poursuivre le Financial Times.

 

Une chute des actions de Wirecard

Cotée depuis seulement septembre 2018 ( soit un peu plus de 5 mois), Wirecard a perdu depuis près de 12 milliards d’euros de capitalisation boursière. Alors que Wirecard était valorisée à plus de 200 euros en septembre 2018, aujourd’hui l’action se situe seulement un peu au dessus des 96 euros.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.