Formation « Digitalisation bancaire » à l’INSEEC : de quels enjeux parle t’on ?

La grande ecole de commerce et de management INSEEC propose depuis septembre 2017 une formation MSc2 à BAC+5 Digitalisation Bancaire & Manager Financier. L’objectif : s’adapter aux nouveaux enjeux techniques dans le secteur finance.

Spécialité « Digitalisation Bancaire et Manager Financier » : une première en France

Cette nouvelle spécialité présentée comme un “Master of Science” prépare les étudiants aux nouvelles technologies au sein de la banque quelle que soit la branche visée : banque de détail, banque d’investissement ou banque privée.

Il apparaît cependant un certain flou dans cette formation, et ce pour deux principales raisons.

La première étant la variété de métiers proposés. Comment peut on mettre dans un tronc commun des aptitudes à des métiers pourtant très divers ? Quoi penser d’une formation qui vous propose, ou de pouvoir devenir community manager, ou de prétendre au poste de Data Scientist, et ce à travers un même parcours ?

Beaucoup de mots clés comme “Fintech” ou bien “data” ressortent des différentes présentations concernant cette formation, sans vraiment en définir les contours. Il semblerait qu’on ait plus à faire à un fourre-tout autour de l’urgence de l’adaptation technologique qu’une réelle compréhension de celle-ci.

Enfin, l’INSEEC prétend pouvoir former aux nouveaux enjeux des fintech et des start-ups. Mais que sont ces nouveaux enjeux ?

L’INSEEC forme au management et au commerce, non aux nouveaux enjeux technologiques. Autrement dit, un étudiant de l’INSEEC aura plus de chances d’intégrer une agence de communication et de conseil, que de moderniser un process technique à l’intérieur d’une banque. Le souci est que le champ d’action du futur diplômé apparaitra limité dans une fonction du type Chief Data Officer. Rappelons que cette nomination a fait son apparition chez BNP Paribas très récemment, et que le poste concernait un collaborateur disposant d’une forte expérience par le passé.

Alors, si la force de l’INSEEC sur ce volet est surtout dans l’effet d’annonce, il est bon de rappeler que l’école dispose d’une réseau important, et que dans un contexte de création d’emplois dans de nouvelles branches et des chiffres optimistes dans le recrutement des cadres, de nombreux étudiants y trouveront sûrement leur bonheur.

Auteur de l’article : La rédaction