Le célèbre magazine ayant pour cible les homosexuels est à nouveau placé en liquidation judiciaire.  Fondé en 1995 par des militants anti-sida avec le soutien de Pierre Bergé, le média de référence de la communauté gay se retrouve une nouvelle fois en difficulté.

 

Les deux principales raisons : « manque de clientèle » et « litige avec des fournisseurs »

Les deux principales raisons invoquées sont le « manque de clientèle » et le « litige avec des fournisseurs ». L’entreprise a ainsi cumulé une dette de 230.000 euros, bien supérieure à ses actifs.

Le magazine a déjà eu des précédents, et ce en 2013 : après certaines difficultés et l’épongement d’une dette,  Pierre Bergé avait revendu Têtu en 2013 à Jean-Jacques Augier, pour un euros symbolique. En 2015, le Tribunal de commerce de Paris avait prononcé sa liquidation judiciaire