En janvier 2018, Safran annonce qu’il choisit Qwant comme moteur de recherche principal. [Boursier] Safran, acteur aéronautique mondial de poids, compte 91.000 collaborateurs répartis à travers le monde. Si le choix du géant industriel a fait parler de lui, beaucoup d’autres entités et entreprises ont fait le choix de Qwant par défaut.

 

Qwant : un choix politique et technique

Si certaines entreprises, ou surtout entités (Ministère et gouvernement) font le choix de Qwant, il apparaît généralement la volonté de faire valoir une entreprise européenne face aux géants du web qui détiennent un monopole difficilement discutable. Mais le choix politique ne doit pas minorer l’avantage principal du moteur de recherche hébergé en France et créé seulement en 2013. À l’instar de Safran, les entités ayant fait ce choix font valoir la garantie et le respect de la confidentialité.

En septembre 2018, l’Assemblée Nationale a aussi fait le choix « d’abandonner » Google au profit de Qwant. Le secrétaire d’État chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, en avait personnellement fait la promotion auprès de nombreuses entités gouvernementales et étatiques. [Capital] Une volonté affichée de mieux maîtriser la concurrence face aux GAFAM.

 

Qwant face à Google : encore des efforts !

Si le choix de Qwant en entreprise apparaît comme la petite révolution dans les usages, il faut néanmoins rappeler qu’aucune obligation n’est soumise aux collaborateurs. Par ailleurs, certains tests vont dans la direction d’une meilleure précision des résultats de Google face à l’acteur européen [Geek Mexicain]. Pas de Google n’engageant pas « pas de Google du tout ». Mais pour le patron de Qwant, Eric Léandri, Google dépasse des limites inacceptables : « Nous savions que Google ne respecterait pas le RGDP » [France Inter] suite à l’amende infligée au géant californien par la CNIL. Il rapelle d’ailleurs : « Souvenez-vous, tout le monde disait que les acteurs américains du web resteraient intouchables « .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.