Les méfaits de la bière sur la santé : « Nous sommes brasseurs, pas médecins » rétorque AB InBev

Cette sortie est signée Carlos Brito, suite à la question d’un actionnaire sur les risques de santé spécifiques à la consommation de bière. 

 

Avertissement de The Lancet sur la consommation d’alcool

La revue scientifique médicale britannique The Lancet a publié un rapport sur la consommation d’alcool, mettant en avant sa dangerosité au même titre que le tabac. Selon cette étude, la consommation de plus de cinq verres d’alcool sur une période d’une semaine est suffisante pour conclure à la réduction de l’espérance de vie. L’étude a été réalisée sur un panel de 599 912 consommateurs. The Lancet est une revue scientifique médicale britannique appartenant au groupe éditorial Elsevier. Cette étude remet aussi en question les préconisations gouvernementales en France qui fixent le danger à 10 verres au lieu de 5.

 

Carlos Brito d’AB InBev : « Nous sommes brasseurs, pas médecins« 

L’homme d’affaire brésilien Carlos Brito (Carlos Alves de Brito) a rétorqué à un actionnaire se souciant de l’impact de cette étude sur la consommation des productions d’B InBev que l’entreprise ne pouvait se définir comme responsable, en insistant sur le coeur de métier de celle-ci.

AB InBev (Anheuser-Busch InBev), propriétaire des célèbres marques comme Budweiser, Corona ou bien encore Leffe,  emploi plus de 110 000 personnes à travers le monde et dispose d’une capitalisation boursière supérieure à 145 milliards d’euros. Les deux principales activités sont la production de bières et la production, embouteillage et vente de boissons sans alcool.

Auteur de l’article : La rédaction