22 avril 2019 Pour échapper à des amendes européennes, Fiat Chrysler sollicite Tesla

Pour échapper à des amendes européennes, Fiat Chrysler sollicite Tesla

Dans un contexte législatif européen sur les normes carbone, Fiat Chrysler s’est délesté de centaines de millions d’euros afin d’éviter de payer une lourde amende. Fiat Chrysler (FCA) n’a pas précisé le montant exact.

 

Crédits carbone de plusieurs centaines de millions … à 2 milliards d’euros

Si d’apparence cela semble évident, hors débat sur le coût écologique des voitures électriques, Tesla est en solde positif concernant les crédit carbone : moins polluant que Fiat, la firme d’Elon Musk a du CO2 à revendre! Le chiffre avancé de 2 milliards d’euros concerne l’amende en elle-même.

 

Polémique autour de Tesla et Fiat Chrysler : le respect des normes a un coût

La polémique ne concerne pas uniquement le montant astronomique engagé dans cette affaire, mais elle est de deux ordres principalement : le choix de Tesla et la politique écologique de Fiat Chrysler (FCA), le célèbre groupe aux multiples et prestigieuses marques (Fiat, Jeep, Alfa Romeo, Maserati, etc.).

Certains regrettent que le choix, surtout pour un montant aussi important, ne se soit pas tourné vers une entreprise européenne : éviter des pénalités au sein de l’Union en allant chercher « soutien » auprès d’une entreprise américaine. Mais le plus ennuyeux est le fait que Fiat en soit arriver à cette délicatesse, notamment à une époque où les émissions de carbone par les entreprises sont devenus un des principaux enjeux pour les grandes multinationales.

Comme l’indiquait Julie Thoin-Bousquié dans l’Usine Nouvelle : « Légal, mais pas franchement moral« 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.