Si les géants de la tech investissent massivement dans le contenu, Vivendi et Tencent créent la surprise s’agissant d’Universal Music. Le chinois (qui détient entre autres le jeu en ligne PUBG, la plateforme de microblogging Weibo et le service mondial de messagerie WeChat) pourrait donc accroître sa position dans le secteur culturel mondial.

Universal Music et Tencent, le champion de Vivendi à 30 milliard et un des leader chinois de la tech

Universal Music (Universal Music Group – UMG), valorisé à 30 milliards d’euros, comprend, entre autres dans son catalogue, Lady Gaga, Luis Fonsi, les Rolling Stones, Luane et U2.

Certains commentateurs s’accordent sur le fait que Tencent est disposé à prendre encore plus, mais que le contexte politique entre les autorités chinoises et l’administration Trump aurait rendu l’opération difficile. Tencent est la première capitalisation chinoise avec 415 milliards de dollars.

Vivendi, l’heureux gagnant

Le groupe de Vincent Bolloré a vu la transaction saluée par la bourse de Paris. Par ailleurs, Tencent dispose aussi d’une option d’achat qui lui permet de doubler sa participé (jusqu’à 20 % donc). Le titre Vivendi prenait 3,96 % suite à l’annonce.

Cette opération est l’occasion pour Universal Music et Vivendi de mieux s’intégrer dans le marché chinois, notamment via les structures et les plateformes de Tencent bien présentes sur le territoire. Du côté de Tencent, il s’agit évidemment de mieux s’intégrer dans le marché culturel mondial, et d’une certaine manière, de donner une certaine influence à la Chine dans les produits culturels globalisés. Rappelons que la valorisation à 30 milliard est le fait de cette annonce par Tencent.