Wolkswagen chute en bourse

Donald Trump n’en est pas à sa première menace qui impacte directement et violemment des cours de bourse. Après son annonce sur la taxation des produits Apple fabriqués en Chine, la firme à la pomme en avait fait les frais en perdant plusieurs milliards sur sa capitalisation boursière initiale.

En s’attaquant à l’industrie automobile européenne si aucun accord commercial n’est trouvé entre Bruxelles et Washington, le Président américain réussi son fameux coup de communication qui implique menace tout en faisant vaciller les bourses mondiales. Volkswagen clôturera cette séance sur une chute de 4%.

Auteur de l’article : La rédaction